• type1.jpg
  • type2.jpg
  • type3.jpg
  • type4.jpg

RPA

Le Projet RPA (Rencontrer les Parents Autrement) propose de « refonder » les réunions de parents[1].

Initiées par Berthe Lecocq et Pascale Steffens (voir la rubrique « Les Publications ; Méthodologie Innovante » sur le même site), le Projet RPA a pour but d’aider les enseignants à re-trouver plaisir à accueillir les parents et aux parents de re-trouver l’école d’une manière constructive, le tout dans un climat positif et serein.

La première étape du projet consiste en la formation des enseignants. Berthe Lecocq, formatrice, et Pascale Steffens, inspectrice, ont comme objectif de travailler la relation avec les parents pour aborder autrement les rencontres habituelles, un préalable à des relations paisibles, respectueuses de chaque territoire. Les enseignants désireux de pratiquer RPA s’entraînent, grâce à la technique des « regards croisés », à « reconnaître » leurs visions d’eux-mêmes et celles de leurs interlocuteurs lors d’interactions spontanées ou prévues. Comment chacun, enseignant ou parent, se voit-il lors des contacts occasionnels ? Ultérieurement, lors de rencontres formatives pour les enseignants, on cherchera à définir de quoi l’un ou l’autre est propriétaire.

Il s’agira également d’une préparation organisationnelle de cet autre type de rencontres. L’école invite les parents par petits groupes de 5 à 6 familles au lieu du rassemblement dans le même temps de tous les parents d’une classe ; on change également la géographie du groupe, les personnes sont placées en cercle pour un échange mutuel d’informations.

L’aspect innovant de ce projet consiste à donner la parole aux parents : «Qu’attendez-vous de l’école pour votre enfant cette année ? ». Ce qui n’empêchera pas les enseignants de donner les informations pratiques, mais de préférence en réponses aux questions des parents.

Quelques réunions-formations sont organisées en cours d’année scolaire avec les enseignants volontairement entrés dans le projet RPA. La première fera suite à la « rencontre autrement » des parents pour faire le point sur les ressentis, sur les difficultés, ainsi qu’à propos du traitement des observations traduites en notes succinctes des contenus mais aussi des aspects non-verbaux des « réunions ». Il s’agira également de repérer avec les enseignants les demandes d’animation qui peuvent les aider à mieux conduire les rencontres suivantes. Les formatrices proposeront aussi de traiter certains besoins grâce à la notion de territoire en éthologie ou encore aux neurosciences, à leur intérêt pour éclairer les relations conflictuelles.

Le projet RPA est pratiqué à la ville d’Herstal depuis 2016. Voici quelques témoignages des parents quant à leur vécu relationnel :

Relations avec les enseignantes :

  • « contacts personnels, on se connaît mieux, l’enseignante devient une personne ; on peut mettre des visages sur des noms » ;
  • « les échanges sont plus faciles qu’en grand groupe ; tous sont à l’écoute, il n’y a pas de crainte à s’exprimer » ;
  • « on se sent pris en compte si on exprime une demande en cas de difficulté ; on reçoit aide et valorisation sur le plan personnel ; j’ai pu partager mon expérience (à propos de ma fille dans le secondaire), j’ai la même place que les autres parents (avant je venais moins aux réunions) » ;
  • « on connaît mieux ce qui se passe à l’école quand l’enfant ne raconte rien ; les compétences des enfants sont valorisées ; je trouve réconfort dans l’évolution de ma fille » ;
  • « collaboration institutrice- parents, cohésion entre institutrice, parents et enfant ».

Relations avec l’école :

  • « on s’intéresse à l’école au-delà des strictes obligations ; le papa entre dans la sphère éducative et comprend plus largement la mission éducative de l’école au point de dire à ses collègues qu’ils doivent participer aux réunions de parents » ;
  • « la relation change, on n’est plus « convoqué », on peut parler sans passer par la direction en cas de conflit » ;
  • « une école qui vit et où les enfants se sentent bien conduit les parents à se sentir bien, il n’y a jamais de malentendu entre l’école et moi, quand les enfants aiment l’école les parents sont tranquilles, je me sens personnellement valorisée » ;
  • « les parents accueillis sont d’office plus collaborants » ;
  • « quand les parents prennent des responsabilités à l’école, les enfants en sont fiers » ;
  • « RPA aide les parents à s’exprimer ».

Relations des parents entre eux :

  • « échanges plus faciles que dans un grand groupe, intérêt des échanges entre cultures différentes » ;
  • « on voit les parents des copains de nos enfants » ;
  • « entendre parler d’autres parents rééquilibre, réconforte (on vit la même chose), on peut recharger ses batteries » ;
  • « on est suscité à dire plus que « bonjour » aux autres parents, échanger avec d’autres parents permet d’apprendre des choses : par exemple, des livres pour donner envie de lire » ;
  • « les parents sont collaborants ».

Grâce au projet les enseignants manifestent une satisfaction accrue lors de ce nouveau type de rencontres, avec des retombées positives tout au long de l’année.

Modification de la vision des parents 

  • « je croyais certains parents non intéressés, ils étaient timides et n’osaient pas venir voir ce qui se passait dans la classe » ;
  • « je me suis rendu compte que certains parents sont dépassés par leur quotidien avec leur enfant : difficultés d’organisation avec répercussion horaire non respecté (arrivée tardive à l’école puis au travail ou pas d’arrivée à l’école du tout) et problèmes de discipline » ;
  • « j’analyse de plus en plus ma vision en croisant celle du parent envers moi ; selon le ressenti, je peux parfois trouver ce que je peux dire pour que nous soyons sur la même longueur d’ondes » ;
  • « la dimension humaine a une place plus importante » ;
  • « les débats sont plus intimes » ;
  • « les parents communiquent plus facilement surtout les timides et ceux ne maîtrisant pas bien le français ».

Modification de la relation aux parents 

  • « je suis plus attentive aux attitudes non verbales ou à certains mots qui permettent de comprendre quand ou pourquoi ça décroche ; la relation et la communication sont alors plus aisées » ;
  • « la relation des parents est plus positive avec moi : ils viennent plus facilement me trouver, l’échange est moins formel, plus individualiste et plus constructif »;
  • « les parents communiquent plus facilement » ;
  • « avant RPA, certains avaient peur de déranger et ne venaient pas me parler. Après RPA, ils viennent quand besoin se fait sentir, d’autres me confient leurs difficultés avec leur enfant pour que je donne des pistes d’aide ».

Modification de la relation aux enfants 

  • « je suis plus attentive à certaines demandes des parents » ;
  • « j’ai connaissance de certaines situations via les parents = j’ai une réaction plus adéquate envers les enfants » ;
  • « pas de relation différente mais une meilleure connaissance de leurs besoins, de leurs difficultés, de leur environnement familial » ;
  • « j’essaie d’être à leur écoute » ;
  • « j’agis de la même façon qu’avec les parents. Quand je réunis un groupe d’enfants face à une difficulté, je fais plus attention à bien disposer l’assemblée pour que je puisse regarder chacun ; j’applique aussi les Regards Croisés avec eux » ;
  • « quand certains parents m’informaient d’événements familiaux perturbants pour l’enfant, j’ai été plus attentive et vigilante face aux comportements et la qualité du travail, parfois une discussion avec l’enfant est nécessaire ».

Au début de chaque année scolaire, un nouveau groupe d’enseignants rejoint le projet RPA. L’expérience acquise par les « anciens », le regard constructif des « nouveaux » permettent de dire que cette nouvelle démarche relationnelle est porteuse de résultats positifs ; elle permet d’obtenir un changement, de mettre chacun dans une situation de responsabilité qui l’engage à agir de manière plus constructive

RPA est un moyen très efficace pour commencer la co-éducation au sein d’une classe en septembre et une aide pour la prolonger au long de l’année.

Le projet favorise la communication entre parents et enseignants, permet à chacun de mieux se connaître et se comprendre afin d’être ensemble partenaires pour assurer l’éducation de l’enfant et son bon développement. C’est un bon moyen d’aborder le triangle Parents-Ecole-Enfants.

 Méthodologie innovante

[1] Méthodologie des relations parents-enseignants – RPA, Mons, asbl Education et Famille, 25 /01/2017

 

Service

  Contact

asbl ef

ASBL Education et Famille
Rue des Dominicains, 24
Etage 2
7000 Mons

Belgique

projet@lerice.org